Ne pas être qu'un "patient" ...

Au profit du GP29 : O’chapô Surprises !

Au manoir de Kera­zan — Loctudy, samedi 31 août 2019, à partir de 13h30 !

Cliquez sur l’image pour accé­der à l’intégralité du programme !

Je serais bien heureuse de vous retrou­ver le samedi 31 août au Manoir de Kéra­zan, la jour­née sera l’occasion de se retrou­ver et d’échanger. Un beau programme, venez nombreux !

Mon garçon ne pourra pas être présent, c’est aussi pour lui que j’ai autant d’énergie.

A tout bien­tôt

Ghys­laine Ruel­lan

[vu sur le net] Parkinson : la vitamine D pourrait aider à traiter les symptômes non-​moteurs

article trouvé sur le site Pour­quoi Docteur ?

Remar­quant que la carence en vita­mine D est très répan­due chez les patients atteints de Parkin­son, des cher­cheurs ont voulu déter­mi­ner si les taux de vita­mine D étaient corré­lés avec la densité miné­rale osseuse et les symp­tômes non-​moteurs des malades. La réponse est oui, révèle leur étude parue mardi 6 août dans la revue Acta Neuro­lo­gica Scan­di­na­via. Cette décou­verte pour­rait à terme aider à abou­tir à de nouveaux trai­te­ments.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] Jouer du piano pour réduire les effets de la maladie de Parkinson

article trouvé sur le site de France Info

Il n’a pas encore le niveau de Chopin ou Beetho­ven, mais à 74 ans Derick n’a rien à leur envier. Depuis 2008, ce Britan­nique souffre de la mala­die de Parkin­son et le piano, c’est ce qui l’aide à aller mieux.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] La maladie de Parkinson pourrait-​elle être déclenchée par une infection intestinale ?

article trouvé sur le site Santé Maga­zine

Une nouvelle étude publiée par des scien­ti­fiques mont­réa­lais révèle qu’une infec­tion intes­ti­nale peut entraî­ner une patho­lo­gie semblable à la mala­die de Parkin­son chez des souris dépour­vues de gènes liés à la mala­die humaine.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] Percée dans le diagnostic et le traitement précoce du Parkinson à l’Université de Tel-​Aviv

article trouvé sur le site des amis de l’université de Tel-​Aviv

Une nouvelle méthode mise au point par le Dr. Dana Bar-​On, sous la direc­tion du Prof. Uri Ashery, direc­teur de l’Ecole des neuros­ciences de l’Université de Tel-​Aviv ouvre la voie à un diag­nos­tic précoce qui permet­tra un trai­te­ment de la mala­die de Parkin­son dès son premier stade. L’étude, basée sur une tech­no­lo­gie inno­vante de micro­sco­pie à super-​résolution, a permis d’identifier, dès le début de la mala­die, des dépôts de protéines toxiques de petite taille qui se multi­plient avec sa progres­sion.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] Une vie sexuelle active pourrait aider à ralentir la maladie de Parkinson

Une nouvelle étude menée par des cher­cheurs italiens révèle que la mala­die de Parkin­son serait moins sévère chez les hommes dont la vie sexuelle est plus active que les autres. […] Lire la suite…

Pesticides : la maladie de Parkinson d’un ex-​employé arboricole Reconnue d’origine professionnelle

Il n’existe aucune donnée statis­tique publique, à l’échelle natio­nale, sur les mala­dies profes­sion­nelles liées aux produits phyto­sa­ni­taires.

Marcel Geslin, un ancien employé arbo­ri­cole mort en 2018 à 74 ans, a obtenu lundi 11 mars la recon­nais­sance par la justice de l’origine profes­sion­nelle de sa mala­die de Parkin­son. « Ce n’est pas qu’une victoire pour l’honneur. Nous souhai­tons qu’elle contri­bue à faire évoluer la légis­la­tion sur les mala­dies profes­sion­nelles liées aux produits phyto­sa­ni­taires, afin que ce qui est arrivé à mon frère n’arrive plus », a commenté Michel Geslin, frère et tuteur de Marcel, qui a mené le combat admi­nis­tra­tif pour obte­nir cette recon­nais­sance devant le tribu­nal des affaires de Sécu­rité sociale (TASS) du Maine-​et-​Loire. […] Lire la suite…

Parkinson : une étude confirme que la VR peut aider les malades

Selon une étude menée par des cher­cheurs de l’université de l’Utah, la réalité virtuelle aide véri­ta­ble­ment les malades atteints de Parkin­son à retrou­ver l’équilibre. L’équipe a observé un gain signi­fi­ca­tif sur des patients ayant suivi un programme de six semaines.
[…] Lire la suite…

Pourquoi le vieillissement cérébral ?

La première réponse à cette ques­tion de la dégé­né­res­cence du cerveau du « Parkin­so­nien » et de « l’Alzheimerien » est la consta­ta­tion de la dimi­nu­tion des neurones et cellules gliales situées dans la substance noire, locus Niger pour la première patho­lo­gie, le stress cellu­laire qui forment les fibrilles en régions tempo­rale et de l’hippocampe, pour la seconde. Certains parkin­so­niens ont malheu­reu­se­ment le risque de déve­lop­per aussi cette dimi­nu­tion avec la dégé­né­res­cence neuro­fi­brille. Le stockage mnésique est perturbé puis bloqué par les plaques Amyloïdes qui entravent les connexions et l’hippocampe est privé de commu­ni­ca­tions ainsi que la perte des neuro­fibres. La cellule intrin­sèque sera rempla­cée un temps par la protéine Amyloïde puis béta-​Amyloïde puis la plaque du même nom faisant écran. Un éclai­rage supplé­men­taire sur l’Alzheimer, cette patho­lo­gie chez les anglo-​saxons est appe­lée diabète type 3, simple à comprendre et nous met tout de suite « la puce à l’oreille » par un excès de certains nutri­ments et le manque d’élimination vont occa­sion­ner un stock cyto­toxique. […] Lire la suite…

Essai pilote de nicotine transnasale dans la maladie de Parkinson


Descrip­tion de l’étude

La rela­tion inverse large­ment obser­vée entre le taba­gisme et la mala­die de Parkin­son et les résul­tats de nombreuses études précli­niques indi­quant des effets neuro­pro­tec­teurs de la nico­tine suggèrent une nouvelle inter­ven­tion possible dans la mala­die. À notre avis, une théra­pie nico­ti­nique opti­male dans la MP consis­te­rait en une admi­nis­tra­tion pulsa­tile de nico­tine (par exemple, par pulvé­ri­sa­tion nasale) simi­laire à la nico­tine pulsa­tile obte­nue par le taba­gisme. Les enquê­teurs estiment que la stimu­la­tion pulsa­tile des récep­teurs nico­ti­niques centraux (réali­sable par pulvé­ri­sa­tion nasale) aurait une inci­dence beau­coup plus favo­rable sur la dyna­mique des récep­teurs nico­ti­niques et serait simi­laire à celle du taba­gisme par rapport à l’administration conti­nue de nico­tine par timbre, ce qui pour­rait entraî­ner une désen­si­bi­li­sa­tion conti­nue des récep­teurs nico­ti­niques. […] Lire la suite…

Un nouveau traitement à l’essai

Des personnes souf­frant d’un stade avancé de la mala­die de Parkin­son retrouvent espoir grâce à un nouveau trai­te­ment déve­loppé par des cher­cheurs de la Western Univer­sity de Londres, en Onta­rio (Canada).

Les scien­ti­fiques ont testé sur un petit nombre de patients un implant chargé d’envoyer une impul­sion élec­trique au niveau des vertèbres thora­ciques afin de stimu­ler la colonne verté­brale. […] Lire la suite…

La démence à corps de Lewy est l’un des syndromes parkinsoniens atypiques. Elle est caractérisée par une attention fluctuante, des troubles moteurs et des hallucinations.

La démence à corps de Lewy (DCL) se mani­feste par un déclin des fonc­tions cogni­tives qui inter­fère avec la vie sociale ou profes­sion­nelle. Des troubles de la mémoire peuvent être présents au stade précoce ou termi­nal de la mala­die. Ils sont parfois asso­ciés à des troubles de l’attention et à des troubles des fonc­tions dites « exécu­tives » (qui permettent de gérer les situa­tions complexes ou impré­vues), ainsi qu’à des diffi­cul­tés à trai­ter des infor­ma­tions visuelles dans l’espace.
[…] Lire la suite…

La maladie à corps de Lewy, colloque 8 janvier 2019

Elle est la seconde mala­die neuro­dé­gé­né­ra­tive à impact cogni­tif la plus fréquente après la mala­die d’Alzheimer. La mala­die à corps de Lewy (MCL) est une mala­die complexe qui remprunte certains symp­tômes à la mala­die d’Alzheimer et d’autres à la mala­die de Parkin­son. Elle est donc diffi­cile à recon­naître ou à diag­nos­ti­quer. Moins connu que la mala­die d’Alzheimer ou la mala­die de Parkin­son, la mala­die à corps de Lewy atteint pour­tant plus de 200 000 personnes en France et l’on estime à ce jour que 67% des personnes malades ne sont pas, à ce jour, diag­nos­ti­quées. […] Lire la suite…

Qu’est-ce que la maladie de Parkinson (Par Parkinson Suisse du mois de décembre 2018)

Ce qui se passe dans l’organisme
Le Parkin­son est une mala­die neuro­dé­gé­né­ra­tive qui provoque la dispa­ri­tion progres­sive des neurones dans le cerveau. Au cours des premières années de la mala­die, c’est la destruc­tion des neurones respon­sables de la produc­tion de dopa­mine (neuro­trans­met­teur) dans la substan­tia nigra (substance noire, située dans le cerveau moyen) qui figure au premier plan. La carence en dopa­mine qui en résulte est à l’origine de divers troubles de la motri­cité.
[…] Lire la suite…

Le dernier éditorial de Jean Graveleau

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°76

Nous allions fêter le ving­tième anni­ver­saire du Parkin­so­nien Indé­pen­dant. Pour­tant nous sommes sur le point d’interrompre la publi­ca­tion pour des raisons finan­cières. En effet, notre équi­libre n’est plus assuré et un don de chaque asso­cia­tion du CECAP va nous permettre de « boucler » cette année et ainsi de respec­ter nos enga­ge­ments vis-​à-​vis de vous, chers abon­nés
.

Pour­quoi en sommes-​nous là ? Nous vivons que des abon­ne­ments sans aide des Pouvoirs Publics ni de spon­sors poten­tiels (par exemple des dons de labo­ra­toires). Ceci nous permet d’exprimer sans détours notre opinion et de diffu­ser des infor­ma­tions quel­que­fois diffi­ciles à entendre pour les respon­sables des labo­ra­toires et des Pouvoirs Publics : nous avons toujours voulu être indé­pen­dants afin d’exprimer au mieux les inté­rêts des malades.

Or malheu­reu­se­ment, le nombre d’abonnés dimi­nue régu­liè­re­ment du fait du vieillis­se­ment de la popu­la­tion, des décès, mais aussi à cause du succès du site GP29, le site inter­net qui reprend, en plein accord avec nous, toutes nos infor­ma­tions gratui­te­ment. Une augmen­ta­tion du prix de l’abonnement pour­rait peut-​être pallier à ce défi­cit chro­nique. Cela devrait être évoqué par les respon­sables des asso­cia­tions qui suivent notre évolu­tion dans les mois qui viennent. De même nous envoyons des numé­ros gratuits à des méde­cins, des établis­se­ments sociaux ou des profes­sion­nels de la santé : nous leur faisons appel pour qu’ils s’abonnent si ils trouvent quelque inté­rêt à notre revue.

Voilà tout est dit : c’est avec une grande tris­tesse que nous vons annon­çons la fin possible d’une belle aven­ture qui nous a permis de gran­dir et d’apprendre dans chaque numéro les dernières infor­ma­tions collec­tées par tous nos corres­pon­dants. Ceci m’a permis de vivre 25 ans de trao­te­ment avec une auto­no­mie tout à fait accep­table.

Je souhaite vive­ment qu’une réelle solu­tion soit appor­tée vous lecteurs et abon­nés qui êtes les « proprié­taires » de cette revue que nous avons voulue indé­pen­dante !!!

Jean Grave­leau

Jean Grave­leau nous a quit­tés le 19 juin.
Les mots nous manquent.
Jean nous manque.

Jean va nous manquer.


[…] Lire la suite…

[vu sur le net] Parkinson : des traitements inefficaces à cause du microbiote ?

« Une nouvelle étude [menée par des scien­ti­fiques améri­cains et publiée dans la revue Science] montre que notre flore intes­ti­nale pour­rait inter­agir avec des médi­ca­ments, notam­ment dans le cadre de la mala­die de Parkin­son »,

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …
[…] Lire la suite…

[vu sur le net] Des chercheurs parviennent à régénérer des cellules cérébrales touchées par le parkinson

En Grande-​Bretagne, 41 personnes se sont fait implan­ter des tubes permet­tant de rece­voir un trai­te­ment contre la mala­die de Parkin­son direc­te­ment dans le cerveau. Dès les premières semaines de l’essai clinique, les cher­cheurs de l’Université de Bris­tol ont pu obser­ver une régé­né­ra­tion de cellules céré­brales chez les parti­ci­pants. Jean-​Sébastien Bernat­chez s’entretient avec Abid Oues­lati, profes­seur adjoint à l’Université Laval et direc­teur de labo­ra­toire au Centre de Recherche du CHU de Québec. […] Lire la suite…

[vu sur le net] Maladie de Parkinson : des médecins font disparaître les tremblements chez une patiente

Le CHU d’Amiens-Picardie est parvenu à trai­ter le trem­ble­ment sévère d’une patiente âgée de 84 ans atteinte de la mala­die de Parkin­son.

C’est une première en Europe : les équipes de neuro­chi­rur­gie, de neuro­lo­gie, d’anesthésie et de neuro­ra­dio­lo­gie du CHU d’Amiens-Picardie sont parve­nues à trai­ter le trem­ble­ment sévère d’une patiente âgée de 84 ans atteinte de la mala­die de Parkin­son.

[…] Lire la suite…

rencontre « Info Parkinson » à Argol, le 15 juin

Pour voir l’affiche en plus grand, cliquez dessus ! […] Lire la suite…

Un ami qui vous veut du bien : Monsieur Prévost

Si vous fréquen­tez ce site, vous le connais­sez proba­ble­ment : infa­ti­gable commen­ta­teur, toujours prêt à aider. Il a travaillé des années à un livre, dans lequel il explique son combat person­nel contre la mala­die de Parkin­son.

J’expose dans ce livre mon combat acharné contre les consé­quences handi­ca­pantes de cette patho­lo­gie ainsi que les incon­vé­nients et effets secon­daires des médi­ca­ments pres­crits.

J’espère que sa lecture vous donnera la volonté de prendre votre mala­die en main avec de nouvelles raisons d’espérer : on ne peut peut-​être pas guérir, mais on peut se stabi­li­ser et retrou­ver une vie normale.

Nous, l’équipe de ce site, nous recon­nais­sons dans ces mots, et nous souhai­tons à monsieur Prévost et son livre le succès qu’ils méritent.

Vous pouvez comman­der le livre en cliquant sur la couver­ture du livre.


[…] Lire la suite…

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle créé par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.